Comment écrire votre propre livre ?

03/10/2022
5 conseils pour écrire votre livre
5 conseils pour écrire votre livre

Je vous propose désormais un nouveau rendez-vous mensuel sur la communication écrite. J'ai donc le plaisir de vous présenter des articles qui complètent mes tips vidéos sur des méthodes et des directions à adopter pour écrire votre œuvre. Bonne lecture !

1. Préparer votre récit

Écrire son livre passe avant tout par un processus de réflexion. Que votre récit soit réel ou fictif, sa préparation est un passage obligatoire avant de vous lancer dans l'écriture. En construisant un plan, vous gagnez du temps dans l'avancée de chaque étape de votre histoire, et vous diminuez les blocages tels que le manque d'inspiration ou le manque de confiance en vous.

Vous vous imaginez construire une maison sans plan ? Bien sûr que non ! Eh bien pour votre livre c'est la même chose.

Donc pour préparer au mieux votre récit :

  • Penchez-vous sur l'univers de votre futur livre en vous intéressant à son sujet, lisez, faites des recherches.
  • Notez et organisez les idées pertinentes.
  • Identifiez les personnages de votre futur ouvrage grâce à des fiches descriptives (vous pouvez ainsi développer leur psychologie pour mieux faire comprendre leurs interactions).
  • Faites une carte mentale en partant du thème principal et les branches des sous-sujets.
  • Classez-les ensuite dans votre schéma narratif.

Au moment de l'écriture, on peut ainsi développer ses idées, et en ajouter d'autres, tout en respectant la trame de l'histoire. On garde donc le fil conducteur pour avancer.

Vous l'aurez compris, préparer son récit permet d'approfondir son sujet étape par étape, et de rester cohérent dans le message à transmettre.

2. S'inspirer sans copier

Lisez beaucoup, inspirez-vous de vos œuvres préférées, mais évitez de copier les auteurs. Car ce qui a fonctionné pour eux, ne sera peut-être pas le cas pour vous.

En prenant le temps de lire, vous vous outillez pour écrire. Stephen King a dit : « Si vous n'avez pas le temps de lire, vous n'avez ni le temps, ni les instruments pour écrire. »

Tâchez de trouver votre propre style, car comme le dit si bien Stephen King : « On ne peut pas imiter le style d'un écrivain pour un genre particulier, aussi simple son style puisse-t-il paraître ».

Il est donc préférable de rester authentique avec votre façon d'écrire, plutôt que d'adopter le style d'un autre pour plaire aux lecteurs. De toute façon, on ne peut pas plaire à tout le monde, alors autant rester sincère avec vous-même en couchant sur papier votre vision de la vie.

En résumé, quand vous lisez plusieurs genres d'ouvrages, vous découvrez ce qui vous plait et ce qui vous plait moins, et vous affinez votre esprit critique.

Ainsi, quand vous prenez votre plume, vous êtes plus amené à exprimer votre propre personnalité. L'entraînement et la préparation à l'écriture d'un livre ouvre les portes de votre style unique. Celui-ci sera retravaillé sans cesse au fil des années, puisque nos goûts et nos aspirations évoluent avec le temps.

3. S'imposer un rituel et un rythme d'écriture

Le temps et la discipline font partie intégrante du processus d'écriture d'un livre. Il est donc nécessaire de se créer un rendez-vous régulier avec son récit.

Le rituel d'écriture vous met dans une bulle durant laquelle votre créativité se développe de jour en jour. Essayez d'utiliser tel stylo, tel cahier ou tel logiciel, testez les heures durant lesquelles vous vous sentez à l'aise, ou bien accompagnez-vous de votre grigri ou de votre boisson préférée pour vous mettre dans les meilleures conditions. Car c'est votre moment à vous !

A l'image d'un marathonien, l'écriture d'un livre demande de garder un rythme constant, d'être concentré et persévérant.

Imaginez deux coureurs sur un parcours de 42 km. L'un démarre sur les chapeaux de roues, puis s'essouffle au bout d'un moment et ralentit. Il tente de repartir de plus belle mais ses jambes lui rappellent le gros effort qu'il vient de fournir. Finalement, il subit sa course et ne prend plus de plaisir à ce qu'il fait. L'autre coureur entame son parcours plus doucement. Il sait qu'il peut aller plus vite, mais il ne veut pas griller ses réserves. Il s'impose un rythme pas trop vite, ni trop lent. Juste ce qu'il faut pour avancer de manière continue. Même si une baisse de régime est possible, son mental l'accompagne pour visualiser la ligne d'arrivée.

Eh bien dans l'écriture c'est pareil ! Plutôt que de passer une journée entière à noircir une vingtaine de pages et ne plus y toucher pendant des jours, privilégiez des créneaux plus courts mais réguliers. Vous constaterez que votre progression sera plus fluide.

Les habitudes mettent en moyenne deux semaines à s'instaurer, vous trouverez donc assez rapidement votre rythme et votre rituel pour vous accompagner.

4. Accepter l'imperfection

Quoi qu'on en dise, le fruit d'un premier jet est systématiquement imparfait, même chez les auteurs les plus connus. Il est donc normal que votre première ébauche comporte des coquilles, des passages à développer, ou bien à condenser.

Durant cette phase d'écriture, votre objectif est de noircir vos pages en vous aidant de votre plan préparé en amont. Ici vous êtes en plein cycle de création, alors lâchez-vous ! Couchez vos idées sur papier, même si elles mériteraient d'être reformulées.

En avançant dans votre récit sans revenir sur chaque phase ou chaque page, vous conservez la spontanéité de ce que vous souhaitez exprimer. Vous aurez tout le temps de retravailler votre texte durant la période d'auto-correction. Je l'évoquerai dans un prochain article.

Alors plutôt que de vouloir la perfection, restez authentique !

5. Dévoiler ses erreurs et ses faiblesses

Dans un récit de vie, le narrateur décrit un personnage principal réel ou ayant vraiment existé. Ce protagoniste est forcément aussi l'antagoniste de son histoire. Du moins, il est essentiel que ses parts d'ombre apparaissent dans le livre. Car tout le monde sait que personne n'est à 100% gentil, ni à 100% méchant dans la vie. On a tous un peu des deux en nous, seul le pourcentage varie selon les individus.

Donc si vous cherchez à vous montrer uniquement sous votre meilleur jour dans vos pages, vous risqueriez de manquer de sincérité. On ne vous demande pas non plus d'être constamment dans le pathologique. Soyez juste vous-même, avec les erreurs et les faiblesses qui vous caractérisent, sans vous soucier de ce qui peut plaire ou non aux lecteurs.

Dans un récit fictif, c'est pareil ! Les personnages sont d'autant plus crédibles dès lors qu'ils ont des difficultés à affronter certaines situations. Des héros qui commettent des erreurs ou qui assument leurs faiblesses rendent les histoires vivantes. Ainsi, les lecteurs s'identifient plus facilement à des personnages imparfaits, et les péripéties n'en sont que plus intéressantes à lire.

La perfection n'existe pas, alors autant assumer toutes nos facettes.


Il y a bien plus de choses à écrire qu'il n'y a d'individus sur cette Terre. Le point de vue, le style ou la sensibilité d'une personne rendent une œuvre unique. Si vous voulez noircir des pages, faites-vous d'abord plaisir, c'est primordial.

Vous avez ici des premiers conseils pour vous lancer dans l'aventure. Mais je n'en ai pas fini avec vous, alors rendez-vous le mois prochain pour en savoir davantage sur les méthodes à privilégier dans l'écriture de votre ouvrage.

Au plaisir de vous écrire, Stéphanie, votre prête plume 😉

© 2022 lvlredaction
Optimisé par Webnode
Créez votre site web gratuitement !