Manifester sa pensée verbalement, c'est inné ?

25/08/2021
Langage verbal
Langage verbal

Depuis des millénaires, l'Homme manifeste sa pensée de manière rapide et quotidienne à travers la communication verbale.

Mais si aujourd'hui l'usage de la parole semble naturel pour le commun des mortels, cela a-t-il toujours été le cas ?

En faisant un bon dans le passé de deux millions d'années, des scientifiques ont constaté que nos ancêtres étaient pourvus d'un appareil phonatoire leur permettant de produire et de comprendre un langage oral.

Entre préhistoriens, paléoanthropologues et linguistes spécialisés sur le sujet, beaucoup d'hypothèses ont été rendues publiques sur l'apparition du langage articulé de l'être humain.

Parmi elles, la théorie de Derek Bickerton, linguiste et professeur à l'University of Hawaii à Honolulu, les hominidés auraient usé d'un proto-langage sans grammaire qui a évolué au fil du temps.

On constate alors le début de la parole humaine avec des mots formés par des syllabes et des signes audibles.

Mais attention, car il faut bien distinguer cette communication verbale de l'expression orale.


Oral ou verbal, quelle différence ?


Si la voix fait passer des messages dans ces deux modes de transmission, on observe une différence dans leur forme.

Pour mieux les comprendre, intéressons-nous à l'origine et au sens de ces termes :

  • Oral est dérivé du latin oralis qui désigne « bouche ». On utilise le terme « oral » pour décrire des choses liées à la bouche. Par exemple, un médicament pris par voie orale.
  • Verbal est dérivé du latin verbum qui signifie « mot ». On utilise le terme « verbal » en rapport avec des choses qui peuvent être formulées en mots.

En pratique, le terme oral est souvent utilisé comme synonyme de « parlé », or c'est bien avec un langage verbal que l'on délivre un message avec une élocution claire.

Quand on échange oralement, outre le fait de communiquer avec des mots, cela peut se faire à travers des cris, des gémissements, des rires, des babillements, des regards, des signes, ...

On comprend alors que l'intonation et l'attitude que l'on adopte permettent de transmettre des idées précises à l'oral en soutien à la voix.

Dans ce cas, on peut évoquer le langage non verbal.

Quant à la communication verbale, il s'agit plutôt d'utiliser la parole pour s'exprimer.

Elle requiert un apprentissage dans la diction et le vocabulaire pour délivrer le message voulu et se faire comprendre de ses interlocuteurs.

Ainsi pour échanger verbalement, le choix des mots et la qualité de la voix sont des éléments essentiels.


En résumé...


Le fait d'émettre oralement sa pensée est inné.

Si l'homme préhistorique a d'abord su communiquer sans savoir parler, c'est qu'il avait déjà la capacité à formuler un désir, une émotion.

On constate donc que l'expression orale fait partie de l'instinct humain.

D'ailleurs, dès la naissance le bébé a la faculté de manifester ses besoins.

Dans le langage non verbal, l'évolution des gestes et des attitudes de l'enfant se poursuit de manière spontanée avec l'âge.

Mais concernant la parole, c'est un mode d'expression verbal acquis en société.

Cette science cognitive est développée dès les premières années de notre vie en apprenant à employer des verbes et des mots dans le bon contexte.

Elle se fait par mimétisme avec nos proches (parents, famille, école, ...).

En somme, le langage articulé humain permet de délivrer un message précis depuis une pensée structurée.

Plusieurs méthodes d'apprentissage dans la communication verbale sont aujourd'hui à notre portée.

Quel que soit notre âge, nous pouvons perfectionner notre langage verbal.

Il existe d'ailleurs des coachings et des formations facilement accessibles pour savoir transmettre ses idées de manière claire et efficace...

...et tout cela grâce à la magie des mots !


Alors, vous connaissez la réponse à la question en titre maintenant ?

Vous avez quatre heures 😉

© 2022 lvlredaction
Optimisé par Webnode
Créez votre site web gratuitement !